Instructeurs

Liste préliminaire des instructeurs :

Rob Runacres : Titre de l’atelier à confirmer
Gilles Martinez : Titre de l’atelier à confirmer
Aurélien Calonne : Titre de l’atelier à confirmer
Tea Kew : Titre de l’atelier à confirmer
Christian Stickel : Titre de l’atelier à confirmer
Predrag Nikolic : Titre de l’atelier à confirmer
George Livermore : Titre de l’atelier à confirmer
Thomas Bögle : Titre de l’atelier à confirmer
Jens Peter Kleinau : Titre de l’atelier à confirmer
Marine Baumel : Titre de l’atelier à confirmer
Ties Kool : Titre de l’atelier à confirmer
Gauthier Petit-Chantalat : Titre de l’atelier à confirmer
Stefan Dieke : Schnappen : La technique signature de la rapière de Joachim Meyer
Shanee Nishry : Titre de l’atelier à confirmer
Marc Dekker : Titre de l’atelier à confirmer
Willeke Snijder : Titre de l’atelier à confirmer
Sam Booth : Titre de l’atelier à confirmer
Cor Kronenburg : Titre de l’atelier à confirmer
Antoine Coudre : Titre de l’atelier à confirmer
Jack Gassman : Titre de l’atelier à confirmer
Romain Figliuzzi : Techniques en armure de la tradition italienne des manuscrits de Fiore dei Liberi
Julien Vuagniaux : Titre de l’atelier à confirmer
Thomas McConnell : Titre de l’atelier à confirmer
Jean-Pascal Esparceil : Titre de l’atelier à confirmer
Jay Maxwell : Titre de l’atelier à confirmer
Michel Rensen : Les épéistes sur canapé – Coach pour AMHE
Colin Richards : Améliorer notre connaissance et l’utilisation du jeu de jambes dans les AMHE
George Zacharopoulos : Mécaniques corporelles, déplacements et gardes en rapière italienne
Et plus encore

Détails des ateliers et instructeurs :

George ZACHAROPOULOS
Academy of Hoplomachia
Hellenic Federation of Historical European Martial Arts (HFHEMA)
Grèce
Biographie
George Zacharopoulos pratique les AMHE depuis plus de dix ans avec un intérêt certain pour l’épée longue allemande et la rapière italienne et espagnole. Actuellement, il est instructeur à la S.C. Academy of Hoplomachia, à la Marxbrüder Guild Hellas et à la Coriolanos HEMA Team, représentant de la Historical Fencing Affiliates et fondateur du Athens Bartitsu Club 1900. Il a auparavant fait du ninjutsu, de la boxe chinoise et philippine (par Angelo Fasois), de l’escrime sportive ainsi que du tir à l’arc. Il est aussi instructeur de couteau certifié selon la méthode de self-défense de Jim Wagner. Il a participé et a été instructeur dans de nombreux événements dédiés aux AMHE en Grèce et à l’étranger. Il est co-auteur, avec Chrysovalantis Tampakakis, du premier livre sur les AMHE en grec, The Knightly Art of the Sword, publié par Batsioulas Publications en 2011. Son nouveau livre, publié par Fallen Rook Publishing, est une traduction en anglais du traité de sabre militaire de Philipp Müller, “Theoretical and Applied introduction to Swordmanship” (ΘΕΩΡΗΤΙΚΗ ΚΑΙ ΠΡΑΚΤΙΚΗ ΕΙΣΗΓΗΣΙΣ ΤΗΣ ΣΠΑΘΑΣΚΙΑΣ). Pour finir, il est membre de l’HEMAC, de The Hema Alliance et Secrétaire Général de Fédération Grecque des AMHE.
Atelier
Mécaniques corporelles, déplacements et gardes en rapière italienne
Dans cet atelier nous allons travailler sur les bases – mécaniques corporelles, déplacements et gardes – en rapière italienne selon le maître vénitien Nicoletto Giganti, d’après son traité “Scola, overo, teatro….” (1606), pour se concentrer sur plusieurs détails : parades et contre-attaques, se défendre contre un coup de taille, jeu court (entrées en lutte), etc – que l’on trouve dans son Second Livre ‘Perdu’ de 1608. Si le temps le permet nous verrons quelques jeux avec rapière et dague.
Niveau : Débutant+/Intermédiaire
Matériel requis : Masque d’escrime, gants fins, protection de torse, rapière (dague en option).
Source(s) :

Haut de page

 

Colin RICHARDS
Arts of Mars Academy
HEMAC
Allemagne
Biographie
Britannique vivant en Allemagne, Colin Richards dirige une école d’AMHE avec plus de 40 étudiants. Il a 38 ans d’expérience dans l’enseignement et la pratique des arts martiaux. Colin a mené des recherches originales sur de nombreux traités comme celui de Fiore, de Ringeck, le I.33 ou l’utilisation des armes Vikings. Ses recherches actuelles se portent sur le mouvement dans les premiers traités.
Atelier
Améliorer notre connaissance et l’utilisation du jeu de jambes dans les AMHE
Cet atelier est centré sur le jeu de jambes et le choix des angles qui permettent d’atteindre des zones sûres, hors de portée de l’adversaire. Ceci, couplé à l’utilisation du tempo adverse, permet une sûreté maximum durant la manœuvre. Le jeu de jambes est utilisé d’un point de vue tactique pour déborder l’adversaire et ainsi multiplier ses chances de victoire. Cet atelier fonctionne avec n’importe quelle arme, même si l’accent sera porté sur l’épée longue allemande et italienne ou l’épée à une main. Le Langesmesser peut aussi être utilisé. L’atelier se base sur les recherches portant sur l’épée longue italienne et allemande pour reconstruire des mouvements de combat vraisemblables. L’atelier présente une explication plausible du “Frequens Motens” et la façon dont il fonctionne dans le combat. Le but est d’améliorer la connaissance et l’utilisation du jeu de jambes dans les AMHE. Cet atelier est ouvert aux débutants comme aux pratiquants expérimentés, même si une bonne connaissance initiale du jeu de jambes serait un avantage.
Niveau : Débutant à instructeur
Matériel requis : Recommandé
Source(s) : Arts of Mars

Haut de page

 

Michel RENSEN
Zwaard & Steen
H.E.M.A.-bond Nederland
Pays-Bas
Biographie
Michel Rensen a commencé à pratiquer avec Zwaard & Steen en 2013, et à peine un an plus tard il commença à se former pour devenir instructeur dans le club. Un an plus tard, ce but était atteint, et aujourd’hui, il s’occupe chaque semaine des entraînements de la branche du club à Rotterdam. Au-delà de son investissement dans Zwaard & Steen, il propose aussi fréquemment des ateliers, aussi bien aux Pays-Bas que dans d’autres pays. Il participe aussi souvent à des tournois.
Atelier
Les épéistes sur canapé – Coach pour AMHE
En tournoi, on voit de plus en plus de participants qui sont coachés par quelqu’un sur le côté, qui sont là pour donner un retour précis et simple sur des questions de technique ou pour contrôler l’humeur du combattant (le calmer ou le remotiver). En tant que combattant, avoir un coach est extrêmement important, parce que ça permet de se concentrer bien plus sur le combat.
Cependant, ce genre de soutien peut tout aussi bien être utile pour des pratiquants qui ne s’adonnent pas à la compétition. Après tout, le coach observe le combat d’un œil extérieur et propose un retour surs des problèmes dont les combattants peuvent ne pas se rendre compte. Bien sûr, pour que ce soit efficace, le coach doit être bien entraîné à observer des combats et à identifier les points qui doivent être améliorés.
Dans cet atelier, on va s’intéresser au rôle du coach, et s’essayer à ce rôle à travers differents exercices en sparring, conçus pour laisser le coach entraîner son œil et diagnostiquer, solutionner les problèmes de façon concise.
Niveau : Cet atelier est ouvert à tous
Matériel requis : De par le principe de cet atelier, il nous faudra grossièrement autant de combattants que de coaches, Le rôles pourront être inversés d’un exercice à l’autre. Pour le coaching, il vous faudra au moins une épée longue et un masque. Pour les combattants, il vous faudrait votre équipement de sparring complet, en tout cas au moins Masque (avec protection à l’arrière), gorgerin, plastron, gants, protection de coudes, et une épée longue. Cet atelier se concentre sur l’épée longue, toutefois il est possible de participer avec une autre arme, tant que vous et votre adversaire avez la même.
Source(s) :

Haut de page

 

Romain FIGLIUZZI
Medieval Combat
FFAMHE
France
Biographie
Très jeune, je me suis intéressé à la période médiévale et j’ai commencé à pratiquer les AMHE en 2012 avec Medieval Combat. Je suis devenu membre du groupe européen Harnischfechten Ring en 2015, où l’on échange et pratique autour des sources de combat en armure.
Depuis 2017, je suis aussi président et instructeur de combat en armure et avec armes d’hast à Medieval Combat.
Atelier
Techniques en armure de la tradition italienne des manuscrits de Fiore dei Liberi
L’atelier va se concentrer exclusivement sur les techniques en armure de la tradition italienne des manuscrits de Fiore dei Liberi.
On se penchera principalement sur les jeux présentés dans les parties sur la demi-épée, la hache, les liens qu’on peut établir entre elles et quelques techniques de lutte.
Niveau : Intermédiaire
Matériel requis : Minimum : Gants, Casque, veste et épée.
Recommandé : Armure complète, épée et hache.
Source(s) : La Fleur du combat, parties sur la demi-épée et la hache, d’après les traductions de Benjamin Conan disponibles dans l’onglet « travaux » du site internet de De Taille et d’Estoc

Haut de page

 

Stefan DIEKE
Alte Kampfkunst
N/A
Allemagne
Biographie
Stefan est un pionnier de la pratique des AMHE en Allemagne et est instructeur professionnel. Il dirige « Alte Kampfkunst », une école d’AMHE à plein temps située à Wuppertal, en Allemagne. Il y enseigne le sabre, l’épée longue, le bartitsu et la canne de combat régulièrement, et propose des séminaires sur ces armes ainsi que d’autres, notamment rapière, dague et bâton.
Il a proposé des ateliers dans plusieurs événements prestigieux partout dans le monde, comme WMAW, ISMAC, SWASH, Dreynevent, The Australian Historical Swordplay Conference, the Paddy Crean Workshop, Dijon…
Ayant été membre de plusieurs organisations d’AMHE, sa devise est finalement : « Pas de politique, que des épéistes ».
Atelier
Schnappen : La technique signature de la rapière de Joachim Meyer
Dans son livre sur les arts du combat de l’époque (1570), Joachim Meyer donne une description précise et complète de l’escrime à la taille et à l’estoc avec une épée qu’il appelait « rappier » en allemand contemporain. En anglais moderne, cela s’apparenterait à une sidesword.
Ce système utilise autant les tailles que les estocs, ce qui implique qu’il y ait des transitions de taille à estoc, d’estoc à estoc et évidemment de parade à estoc. Meyer y parvient par un ensemble de mouvements qu’il appelle « schnappen ». Dans cet atelier, on va aborder ces mouvements rapides du poignet qui permettent de garder l’épée en mouvement et donc de garder ou gagner le « vor » et permet aussi des parades rapides si le besoin se présente.
Niveau : Débutant
Matériel requis : Une épée à une main à la lame droite avec la pointe soit roulée, aplatie ou recouverte. Un masque d’escrime. Des gants sont chaudement recommandés.
Source(s) : Joachim Meyer

Haut de page

Pour entrer en contact avec nous, vous pouvez nous envoyer un email à cette adresse : hemacdijon.inscription@gmail.com