Instructeurs

Liste définitive des instructeurs :

Conférences

Gilles Martinez : Redécouvrir l’escrime du duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles)
Daniel Jaquet : Arts Martiaux Européen sous verre. Montrer les AMHE dans les musées
Jean-Henry Chandler : Querelles entre les États de l’Europe centrale durant l’époque médiévale tardive, dans le contexte de l’escrime historique
Colin Richards : Le Zufechten de Liechtenauer

Ateliers

Colin Richards : Le Zufechten de Liechtenauer
– Julien Vuagniaux : Harnish Ringen, le lien entre les entrées et le unterhalten
Georg S. Samatovic : « Tout à propos de Zwei Hengen »
Gilles Martinez : Construire ses assauts à l’épée-bouclier pour le duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles). Niveau 1 : des fondamentaux aux techniques.
Gilles Martinez : Construire ses assauts à l’épée-bouclier pour le duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles). Niveau 2 : de la tactique à l’assaut.
Tea Kew : Les jeux de sparring
Tea Kew : L’escrime des balayages
Thomas Boegle : Le Krumphaw et ces variations
Thomas Boegle et Karl Rapp : Rapière et/ou/vs. épée longue, principes techniques et idées – et un peu d’amusement bien sûr
Julien Garry et Eric Lebeau : « La charge des highlands »
Julien Garry et Mathieu Cotterau : “Comment se défendre dans l’eau”
Karin Verelst: Travailler les projections et mises au sol basiques dans rinngen ou abrazare en utilisant les trois triangles stables du corps humain
Marc-Olivier Blattin : Escrime à l’Epée Rodela dans la péninsule ibérique
Maxime Chouinard : Introduction à l’Antrim Bata, un style de combat au bâton de l’Irlande du Nord
Thomas Rivière : La hallebarde de Paulus Hector Mair
Vivien Poinsel : La Lutte Française du 19/20ème siècle
Aleix Basullas Vendrell : Jeu de jambe offensif de la Destreza
Aleix Basullas Vendrell : Actions de liage avancées de la Destreza
Anouk Post, Martin de Jong, Peter Frank: Bases de l’escrime militaire hollandaise avec Klewang et carabine
– Marine Beaumel : Sexta vs halpschilt et tout ce qui s’en suit …
– Stefan Dieke : Exploration des niveaux tactiques définis dans le I.33 pour répondre à la 4ème ward avec un Halbschild
Alvaro Lareo : “Le pouvoir de la Force et de la Vitesse », comment les utiliser et développer sa condition physique pour les AMHE
Sebastian Linstädt : 24 Ständ im Langen Schwert in Codex Wallerstein – Un débat progressiste
Jens Peter Kleinau : Porteurs de boucliers, tuez les archers, maintenant !

Ton Puey : Titre de l’atelier à confirmer
Keith Farrell : Titre de l’atelier à confirmer
George Livermore : Titre de l’atelier à confirmer
Torsten Schneier : Titre de l’atelier à confirmer
Filipe Martins : Titre de l’atelier à confirmer
Peter Frank : Titre de l’atelier à confirmer
Jay Maxwell : Titre de l’atelier à confirmer
Oskar Ter Mors : Titre de l’atelier à confirmer
Martin Enzi : Titre de l’atelier à confirmer
Harry Winter : Titre de l’atelier à confirmer
Bas Doeksen : Titre de l’atelier à confirmer
Olivier Dupuis : Titre de l’atelier à confirmer
Jasper Boelsma : Titre de l’atelier à confirmer
Rob Runacres : Titre de l’atelier à confirmer
Sebastien Romagnan : Titre de l’atelier à confirmer
Sophie Proietto : Titre de l’atelier à confirmer
Djordje Stamatoic : Titre de l’atelier à confirmer
Romain Figliuzzi : Titre de l’atelier à confirmer
Christian Stickel : Titre de l’atelier à confirmer
David Pascal : Titre de l’atelier à confirmer
Eugen Karel : Titre de l’atelier à confirmer
Michael Bernstein : Titre de l’atelier à confirmer
Bastian Koppenhöfer : Titre de l’atelier à confirmer

Et peut-être plus encore, qui sait ?

Gilles MARTINEZ
Académie d’AMHE ; Les Arts d’Athéna
FFAMHE ; HEMAC
France
Biographie
Historien médiéviste spécialisé dans l’expérimentation du geste martial, Gilles Martinez associe une activité de chercheur à celle de pratiquant professionnel. Instructeur d’AMHE depuis 15 ans, il préside le collectif Les Arts d’Athéna, Cercle d’Expérimentation du Combat Historique. Il a soutenu récemment une thèse de doctorat à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, intitulée Des gestes pour combattre. Recherches et expérimentations sur le combat chevaleresque à l’époque féodale : l’exemple du Roman de Jaufré (Paris, BnF, ms. fr. 2164). Il est également membre du Centre d’Études Médiévales de Montpellier (CEMM) et enseigne à l’Université de Nîmes.
Conférence
Redécouvrir l’escrime du duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles)
Ne bénéficiant pas de l’apport technique et tactique des traités d’armes, le combat chevaleresque des XIIe et XIIIe siècles demeure moins étudié, expérimenté et/ou pratiqué que les formes martiales plus tardives. Pourtant, il y a, dans ces affrontements féodaux, les origines même de l’escrime occidentale. Il faut bien reconnaître que les données nous renseignant sont, sans doute plus que d’autres, particulièrement dispersées, réparties dans un corpus très hétérogènes et nécessitant pour l’interpréter de solides connaissances à la fois historiques, artistiques et escrimales. Cependant, ces données apportent quantité d’informations, parfois même plus précises que celles contenues dans les premiers ouvrages techniques. C’est le cas en particulier du duel chevaleresque, dont la littérature courtoise ou l’iconographie du temps livrent une matière abondante.
Après une première présentation (en 2012) du combat à pied à l’épée et au bouclier, il était temps de proposer à l’HEMAG de Dijon une actualisation des recherches et expérimentations sur l’escrime féodale. La soutenance récente de notre thèse de doctorat permet d’apporter un regard plus précis – nous l’espérons – sur cette thématique. Depuis ce travail universitaire, cette nouvelle conférence entend donc proposer des clés de lecture technique et tactique des sources des XIIe et XIIIe siècles, ainsi que des pistes pour l’application pratique de ces éléments.

Haut de page

 
Daniel Jaquet
GaGschola
Swiss HEMA
Suisse
Biographie
Daniel Jaquet est un chercheur spécialisé en études HEMA (Doctorat en Histoire médiévale, Université de Genève 2013), professeur international (membre HEMAC depuis 2007) et praticien HEMA depuis 2004. Il est spécialisé dans les combats en armure, mais son expertise englobe également les combats civils avec épée longue et de lutte du XVème et XVIème siècle. Il est actuellement vice-président de la Fédération suisse d’HEMA et président de la Fédération internationale d’HEMA (IFHEMA).
Conférence
Arts Martiaux Européen sous verre. Montrer les AMHE dans les musées
Cette conférence propose une étude sur les expositions dans les musée traitant des AMHE depuis 1968 et présentera l’exposition en cours à Minsk dans le cadre des European Games 2019 (www.hema-minsk2019.org).
Quelques aperçus sur les coulisses du point de vue des conservateurs et de la vidéo des AMHE comme moyen de présenter à un public plus large l’art de combattre en tant que patrimoine culturel immatériel.

Haut de page

 
Tea KEW
Cambridge HEMA
Royaume-Uni
Biographie
J’ai commencé l’escrime historique à Cambridge HEMA, fin 2017, et me suis depuis concentré sur l’épée longue de Ringeck. En 2017 j’ai commencé à enseigner lors d’événements extérieurs à travers le Royaume Uni, notamment Fightcamp. Je dirige également la page The Illustrated Ringeck, proposant un guide photographique pour les jeux tirés de ses annotations.
Atelier
Les jeux de sparring
Les jeux de « sparring » amical sont un excellent intermédiaire entre les exercices et les assauts libres. Ils peuvent être particulièrement utiles pour l’enseignement de concepts, comme ceux du «vor» et du «nach». Cette session initiera les participants à un certain nombre de jeux qui pourront les aider à développer leur compétence, habilité et capacité pour utiliser celles-ci sous pression. Apporter votre équipement complet et préparez-vous à transpirer.
Niveau : Vous devrez savoir au moins les attaques et défenses basiques et être à l’aise dans un environnent de combat libre.
Matériel requis : Protection complète (comme celle exigée en tournoi) ainsi qu’une épée longue.
Source(s) :

Haut de page

 
Thomas BOEGLE
Freyfechter Augustini
DDHF, IFHEMA
Allemagne
Biographie
Thomas Boegle s’est entrainé à l’épée longue depuis 2011 et a participé à son premier tournois international en 2012. Depuis lors, il a régulièrement participé dans des tournois locaux et internationaux. Il est le président de Freyfechter Augustini e.V, un club se consacrant principalement sur le sparring libre qui s’entraîne à Munich. À l’été 2015, il est élu Vice-Président de la DDHF (German HEMA Federation), avec pour responsabilités : Sport, développement du sport et tournois. Dans cette fonction il est aussi Juge-instructeur et juge en chef de l’Allemagne. Personnel, il traite en profondeur du sujet de la façon dont les techniques historiques peuvent être appliquées en sparring libre.
Atelier
Le Krumphaw et ses variations
Le célèbre Meisterhau et ces applications. Quelles sont les variantes et possibilités du Krumphaw ? Quand cette technique peut-elle être utilisée en sparring ? Tant de questions, mais je vais essayer de répondre à certaines d’entre elles.
Expérience: Débutant et intermédiaire étudiants.
Une expérience basic des AMHE est requise
Equipement: Minimum: masque, gorgerin et gants
Source(s) : Techniques de Lichtenauer et Maier

Haut de page

 
Alvaro LAREO
Espagne
Biographie
Membre et entraineur de Sala Fenix de Bilbao. Il pratique le fitness depuis 12 en plus d’autres sports de contact (lutte gréco-romaine, kick bocking). Il pratique les arts martiaux historiques européens en se focalisant sur l’épée longue. Il a également une certification internationale en nutrition (IFBB/NASM).
Atelier
“Le pouvoir de la Force et de la Vitesse, comment les utiliser et développer sa condition physique pour les AMHE
Cet atelier sera focalisé sur le concept de force dans le domaine du sport, concept que nous fragmenterons pour nous concentrer sur comment les améliorer selon nos besoins avec différentes méthodes, centrées sur la pratique des AMHE. L’atelier sera divisé en plusieurs phases : D’abord une courte introduction théorique, une présentation des bases d’étirements dynamique temary, et un échauffement. Puis deux exercices différents, chacun basé sur un des éléments de l’équations. Un travail sur la prise de conscience du corps et de sa musculature afin d’en améliorer l’efficacité. Enfin un récap des grands concepts, et les questions réponses.
Niveau : All levels welcome
Equipement : Serviette (vous allez transpirer), de quoi s’hydrater (une pause est prévue mais hydratez-vous !)
Source(s):

Haut de page

 

Sebastian LINSTADT
Schwert und Bogen Nürnberg
Allemagne
Biographie
Sebastian est membre du seul club d’AMHE de Nuremberg « Schwert und Bogen » (L’épée et l’arc) où il est instructeur. Il pratique les AMHE depuis 2010, et participa en 2016 à swordtrip avec Ingulf Popp-Kohlweiss et a passé un moment inoubliable : www.swordtrip.com
Depuis 2017 Sebastian dirige, au côté des trois autres « chapelier fous » Swortrip – THE GATHERING, le plus gros évènement d’AMHE d’Allemagne à ce jour. En Octobre 2019 il organisera l’évènement « HEMA’s coming HOME » à Nuremberg avec son fidèle partenaire Andreas Fuchs.
Atelier
24 Ständ im Langen Schwert in Codex Wallerstein – Un débat progressiste
En tant qu’instructeur je n’apprécie pas beaucoup les ateliers classiques, je préfère une approche ouverte de la section du Codex Wallerstein sur le Blossfechten. Je souhaite présenter certaines de mes idées concernant les prises de lutte illustrées dans cette merveilleuse source, mais je suis également intéressé par vos expériences et avis concernant Wallerstein. Cet atelier sera donc une discussion posée d’égal à égal.
Level: Connaitre le codex Wallerstein est évidement un plus, mais tout le monde est le bienvenu !
Required gear: épée longue ! une Feder fera tout à fait l’affaire ! une paire de gants léger. Optionnel : Si vous voulez tester certaines techniques « pour de vrai », prenez tout le matériel de protection nécessaire.
Source(s): Source principale (Université d’Augsburg),
Transcription de Dierk le “Sourcier” Hagedorn de Hammaborg, Wallerstein on Wiktenauer

Haut de page

Tea KEW
Cambridge HEMA
Royaume-Uni
Biographie
J’ai commencé l’escrime historique à Cambridge HEMA, fin 2017, et me suis depuis concentré sur l’épée longue de Ringeck. En 2017 j’ai commencé à enseigner lors d’événements extérieurs à travers le Royaume Uni, notamment Fightcamp. Je dirige également la page The Illustrated Ringeck, proposant un guide photographique pour les jeux tirés de ses annotations.
Atelier
L’escrime des balayages
Les gloss de Ringeck’s à l’épée longue comportent des séries de techniques additionnelles qui ont été ajoutées à l’art de Liechtenauer. L’essentiel de celles-ci sont jouées depuis « streychen » – coup montant avec l’épée partant d’une position basse. Cet atelier va présenter ces jeux, regarder la mécanique et le timing requis pour les utiliser avec succès ; et étudier ce qu’elles peuvent nous dire de la doctrine d’escrime de Liechtenauer.
Niveau : débutant à intermédiaire dans n’importe quelle tradition. Les habitués de Fiore sont les bienvenus.
Matériel requis : épée longue et masque sont un minimum. Gants et gorgerin sont recommandé.
Source(s) : gloss de Ringeck’s

Haut de page

 
Marine BEAUMEL
Tampere HEMA / Ost du Griffon Noir
Finlande / France
Biographie
J’ai toujours pratiqué de nombreux sports et différent arts martiaux (savate, boxe thaï, judo). J’ai découvert les AMHE en 2008 et rejoint le groupe de Toulouse en 2010 ou je me suis entraîné à l’épée-bocle puis je l’ai enseignée, et ce depuis 5 ans maintenant. Actuellement, je suis à Tampere en Finlande, où j’ai co-fondé un nouveau groupe depuis 5 ans.
Je pratique également le Messer, la dague et l’épée longue, mais mon sujet de prédilection est le I:33
Atelier
Sexta vs halpschilt et tout ce qui s’en suit …
Cet atelier portera sur un enchaînement à partir de sexta vs halpschilt, les techniques et principes qui seront abordés sont accessibles à tous les niveaux (un minimum de 4 à 6 mois d’entrainement en épée bocle est quand même préférable)
Cet enchaînement sera décomposé en 4 ou 6 étapes (tout dépendra du niveau et de la taille du groupe) pour pouvoir travailler sur les principes/techniques suivants :
– L’entrée en jeu (une première action efficace).
– Les distances et création de son espace de combat/travail (quand changer d’axe et de distance).
– L’explosivité et structure du corps (utilisation des hanches, posture et comment générer de la force).
– Pas croisé/de côté (quelle utilité et quand ?).
– Le jeux cours et entrée en lutte (Le “oh shit” situation et comment s’en sortir !).
Les objectifs de cet atelier sont :
Donner les outils pour une meilleur gestion des distances
Gagner en explosivité sur les technique (défense et attaque)
Etre plus à l’aise avec les déplacements de côté et croisés
Niveau : Les techniques et principes qui seront abordés sont accessibles à tous les niveaux (un minimum de 4 à 6 mois d’entrainement en épée bocle est quand même préférable)
Matériel requis : On aura besoin que d’un équipement léger (masque, épée, bocle, gants léger gorgerin (si possible))
Source(s) : 

Haut de page

Gilles MARTINEZ
Académie d’AMHE ; Les Arts d’Athéna
FFAMHE ; HEMAC
France
Biographie
Historien médiéviste spécialisé dans l’expérimentation du geste martial, Gilles Martinez associe une activité de chercheur à celle de pratiquant professionnel. Instructeur d’AMHE depuis 15 ans, il préside le collectif Les Arts d’Athéna, Cercle d’Expérimentation du Combat Historique. Il a soutenu récemment une thèse de doctorat à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, intitulée Des gestes pour combattre. Recherches et expérimentations sur le combat chevaleresque à l’époque féodale : l’exemple du Roman de Jaufré (Paris, BnF, ms. fr. 2164). Il est également membre du Centre d’Études Médiévales de Montpellier (CEMM) et enseigne à l’Université de Nîmes.
Atelier
Construire ses assauts à l’épée-bouclier pour le duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles). Niveau 2 : de la tactique à l’assaut.
Depuis les premiers éléments de la mécanique martiale des combattants, relevés dans les sources des XIIe-XIIIe siècles, les différents protocoles expérimentaux que nous avons menés depuis près de quinze ans ont permis proposer des pistes plus avancées quant aux situations dominantes – à l’apparence, si l’on veut – de ce type de combat. Il apparaît, entre autres, que cette gestion tactique du duel chevaleresque est basée principalement sur les actions en parade-riposte.
À partir des éléments contextuels et martiaux présentés dans notre conférence, ainsi que des bases travaillées dans le premier atelier, ce second atelier propose une méthode pour construire des enchaînements d’action, et donc améliorer son efficacité en assaut.
Expérience : Tout niveaux…
Mais il est nécessaire d’avoir suivi l’atelier niveau 1 pour pouvoir participer à cet atelier !!!
Equipement : Minimal : épée à une main (en métal, bois ou nylon), écu (autre bouclier accepté), masque d’escrime et gants. Optionnel : veste d’escrime, protège-tibia.
Source(s) : Corpus textuel, iconographique et archéologique des XIIe-XIIIe siècles.

Haut de page

 
Jean Peter KLEINAU
Zornhau and Marxbrüder, Allemagne
DDHF, Deutschen Dachverband Historischer Fechter e.V.
Allemagne
Biographie
Jens P. Kleinau (nom de plume “Johann Paulus Kal”) est instructeur en armes à une main à Zornhau et Fechtfabrik en Allemagne.
Depuis 1973 il a majoritairement étudié l’escrime et le karaté Shotokan, aujourd’hui ce sont le Tai Chi, le Wing Chun et bien sur les Arts Martiaux Historiques. Il est membre de Zornhau depuis 2005 et a rejoint en 2009 un second club d’AMHE nommé Stahl auf Stahl situé à Francfort en Allemand. En 2013 il a fondé l’association « New Marxbrüder » à Francfort. Depuis 2015 il enseigne aussi à la Fechtfabrik.
Jens P. transcript, traduit et interprète les manuels de combats de l’époque médiévale et de la renaissance et publit principalement sur son célèbre blog http://talhoffer.wordpress.com. Il a été nommé meilleur instructeur lors des HEMA Scholar Award 2017.
Atelier
Porteurs de boucliers, tuez les archers, maintenant !
Apportez un bouclier à un combat au couteau ! Sur le champ de bataille les porteurs de boucliers ont des devoirs tactiques qui ne correspondent pas à ceux d’un noble duel chevaleresque. D’une part ils doivent protéger les soldats légèrement blessés des projectiles et d’autre part ils doivent faire avancer les lanceurs de projectiles alliés afin de tuer l’adversaire alors que la cavalerie était là pour disperser les archers.
La lance et la vouge étaient principalement utilisé contre les archers jusqu’au combat rapproché. Nous mettrons de côté la lance et nous nous concentrerons sur les techniques de combat rapproché à l’épée et au bouclier. Je réduirai l’atelier aux techniques documentées par maître Johannes Lecküchner. Nous utiliserons des techniques que vous trouverez 1 :1 dans son livre.
Nous apprendrons ce qu’un « mur de bouclier » était réellement, utiliserons épée et bouclier pour surmonter le « mur de bouclier » et comment nous pouvons avancer jusqu’aux archers alors qu’ils nous bombardent constamment de leurs flèches. Quand nous sommes proches, nous essayerons de tuer les archers. Mais soyons attentifs, ils portent aussi des Messers. Les archers ne sont pas des proies faciles.
C’est un atelier pour lequel vous aurez besoin de vos équipements de protection. Des missiles (de sécurité) seront lancés. Vous avez besoin d’une épée ou d’un Messer. Si vous avez un bouclier, c’est super mais nous en aurons quelques-uns à prêter.
Niveau : Débutant à Instructeur
Equipement : Masque d’escrime, veste d’escrime, Messer ou épée, et un bouclier (60cm de diamètre au minimum) si vous avez
Source(s) : 1482 Hans Lecküchner, BSB Cgm 582

Page top

Gilles MARTINEZ
Académie d’AMHE ; Les Arts d’Athéna
FFAMHE ; HEMAC
France
Biographie
Historien médiéviste spécialisé dans l’expérimentation du geste martial, Gilles Martinez associe une activité de chercheur à celle de pratiquant professionnel. Instructeur d’AMHE depuis 15 ans, il préside le collectif Les Arts d’Athéna, Cercle d’Expérimentation du Combat Historique. Il a soutenu récemment une thèse de doctorat à l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, intitulée Des gestes pour combattre. Recherches et expérimentations sur le combat chevaleresque à l’époque féodale : l’exemple du Roman de Jaufré (Paris, BnF, ms. fr. 2164). Il est également membre du Centre d’Études Médiévales de Montpellier (CEMM) et enseigne à l’Université de Nîmes.
Atelier
Construire ses assauts à l’épée-bouclier pour le duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles). Niveau 1 : des fondamentaux aux techniques.
Le duel chevaleresque de l’époque féodale (XIIe-XIIIe siècles) se déroule, lorsqu’il est mené intégralement, en trois phases : la première s’effectue à cheval, avec la lance ; la deuxième a lieu le plus souvent à pied, avec l’épée ; et la troisième peut conduire les deux adversaires à lutter. La forme de ce combat obéit autant aux contraintes matérielles (armement offensif et défensif, phase préalable, etc.) qu’à des conventions culturelles (confrontation entre nobles devant un public aristocratique, déroulement codifié pour montrer sa « chevalerie », pratique de la « merci », etc.). L’escrime occupe donc la place centrale de ce duel. En tant que telle, elle a une importance particulière, étant influencée par la phase équestre, mais pouvant agir à son tour sur la phase au corps à corps. La gestuelle technique du chevalier, basée sur le choc, en est sans doute le caractère le plus remarquable.
À partir des éléments contextuels et martiaux présentés dans notre conférence, ce premier atelier propose une mise en application des gestes fondamentaux et de quelques techniques à l’épée et à l’écu relevées dans les sources des XIIe et XIIIe siècles, ainsi que des méthodes pour faciliter leur acquisition.
Expérience : Tout niveaux ! (Peu de personnes travaillant sur les sources des XIIe-XIIIe siècles, les débutants sont naturellement les bienvenus !)
Equipement : Minimal : épée à une main (en métal, bois ou nylon), écu (autre bouclier accepté), masque d’escrime et gants. Optionnel : veste d’escrime, protège-tibia.
Source(s) : Corpus textuel, iconographique et archéologique des XIIe-XIIIe siècles.

Haut de page

 
Thomas BOEGLE
Freyfechter Augustini
DDHF, IFHEMA
Allemagne
Biographie
Thomas Boegle pratique l’épée longue depuis 2011 et a participé à son premier tournoi international en 2012. Depuis lors, il a régulièrement pris part à des tournois aussi bien nationaux qu’internationaux. Il est président de la Freyfechter Augustini e.V, un club de Munich se concentrant sur le sparring libre. Au cours de l’été 2015, il a été élu Vice-Président de la DDHF (l’équivalent de la FFAMHE) avec les misssions suivantes : Sport, Développement de l’activité sportive et organisation des tournois. Il est en plus l’instructeur des juges allemands ainsi que juge principal.
Il s’intéresse particulièrement à la façon dont les techniques historiques peuvent être appliquées en combat libre.
Karl RAPP
Klingenspiel Vienna
ÖFHF, IFHEMA
Autriche
Biographie
Karl débuta l’AMHE en 2008, s’entraînant alors à la rapière italienne et au sabre ainsi qu’à l’épée bouclier (I.33). Depuis 2013 il se consacre principalement à la rapière et est devenu le principal instructeur de rapière de Klingenspiel (Vienne). Il est littéralement obsédé par les traités de Ridolfo Capoferro (principalement car il ne le comprend toujours pas totalement, ce qui le rend parfois fou). Il aime aussi combattre à la rapière contre différentes armes, que ce soit de l’épée longue, du sabre, de l’épée bouclier ou bien de la lance.
Atelier
Rapière et/ou/vs. épée longue, principes techniques et idées – et un peu d’amusement bien sûr
Similarités et différences entre la rapière et l’épée longue, à quoi vous devez veiller si vous devez (ou voulez) prendre non pas votre arme habituelle mais l’autre. L’atelier couvre aussi l’étrange situation dans laquelle votre adversaire brandit l’autre type d’épée et comment faire face à cette situation.
Expérience : Un certain niveau d’expérience avec une des deux armes est attendu, si vous êtes complètement débutant sur les deux, nous ne sommes pas sûrs que ce sera amusant (mais qui sommes-nous pour savoir ?)
Equipement : Masque, gants, gorgerin et épée longue ou rapière
Source(s) : Lichtenauer, Meyer, Capoferro, Fabris

Haut de page

 
Julien GARRY
De Taille & d’Estoc
FFAMHE
France
Biographie
Je suis un pratiquant d’AMHE depuis presque 10 ans, et instructeur d’escrime de guerre, à la baïonnette, au sabre ou à la lance, à pied comme à cheval. Ma pratique des AMHE m’a donné l’envie de me pencher sur l’histoire de cette branche obscure et méconnue de l’histoire de l’escrime : l’escrime de champs de bataille. Mes recherches, d’abord en amateur, m’ont ensuite amenées à reprendre des études d’histoire, un master d’abord, dont le mémoire fut récompensé d’une publication, puis la thèse. Je suis donc aujourd’hui doctorant à l’Université de Bourgogne, et mon sujet de thèse est précisément cette histoire de l’escrime de guerre.
Je suis instructeur d’AMHE militaire du XIXe siècle à De Taille et d’Estoc et donne des conférences et des ateliers sur ces sujets depuis 2011, mes spécialités étant le sabre d’officier français et suisse, l’escrime à la baïonnette, le combat à cheval (j’anime aussi régulièrement les sessions équestres de De Taille et d’Estoc) et le combat de bord selon les sources françaises et britanniques.
Eric LEBEAU
De Taille & d’Estoc
FFAMHE
France
Biographie
J’ai commencé les AMHE au sein de « De Taille & d’Estoc » en 2009 et après plusieurs années de pratique de l’épée longue/lutte/dague dans l’association je me suis intéressé à la pratique de la broadsword en 2012, après quelques années qui ont vu paraître la traduction en français du traité de Thomas Page, j’enseigne la broadsword en interprétant et traduisant les traités de Thomas Page, le capitaine John Godfrey , Andrew Lonnergan, James Miller ,John Ferdinand et du capitaine George Sinclair.
Atelier
« La charge des highlands »
Voici un atelier en trois parties.
Dans la première partie, les participants se diviseront en deux groupes :
Le premier groupe travaillera la charge des highlands pratiquée pendant les révoltes Jacobites telle que décrite dans les ‘témoignages’. Les armes sont la targe et la broadsword. Le deuxième groupe, lui travaillera sur l’escrime à la baïonnette que l’on peut pratiquer dans les rangs d’infanterie, et la façon de recevoir une charge.
Dans la deuxième partie, les groupes échangent leur place.
Dans la troisième, nous expérimenterons dans le respect des partenaires quelques charges opposant les broadswords aux rangs de baïonnettistes. Les rôles seront bien sûr régulièrement inversés, ainsi chaque participant aura la possibilité de gouter à la charge de chaque côté.
Nous nous concentrerons sur les mouvements de groupes et les dynamiques inertielles, cet atelier est expérimental.
La sécurité sera prioritaire pour cet atelier
Tout joueur de cornemuse sera le bienvenu pour agrémenter les charges !
Expérience : Niveau débutant
Equipement : Set de protection de sparing (masque/gants/veste), idéalement simulateur de broadsword (nous en avons une dizaine en prêt) des épées à une main ou des sabres feront l’affaire, Une targe (nous en avons quelques-unes à prêter, mais si vous en possédez une : venez avec ! Et des fusils à baïonnette (nous pouvons en prêter jusqu’à 20).
Source(s) : RCIN 1083485 : « An Examination & Vindication of the highlander’s Manner of attacking and fighting the ennemy, in a day of Action » Anonyme. Les sources d’escrime à la baïonnette de la fin du XVIIIe et début du XIXe siècle, principalement Anthony Gordon (Britannique) et Alexandre Müller (source napoléonienne transposable).

Haut de page

 
Julien GARRY
De Taille & d’Estoc
FFAMHE
France
Biographie
Je suis un pratiquant d’AMHE depuis presque 10 ans, et instructeur d’escrime de guerre, à la baïonnette, au sabre ou à la lance, à pied comme à cheval. Ma pratique des AMHE m’a donné l’envie de me pencher sur l’histoire de cette branche obscure et méconnue de l’histoire de l’escrime : l’escrime de champs de bataille. Mes recherches, d’abord en amateur, m’ont ensuite amenées à reprendre des études d’histoire, un master d’abord, dont le mémoire fut récompensé d’une publication, puis la thèse. Je suis donc aujourd’hui doctorant à l’Université de Bourgogne, et mon sujet de thèse est précisément cette histoire de l’escrime de guerre.
Je suis instructeur d’AMHE militaire du XIXe siècle à De Taille et d’Estoc et donne des conférences et des ateliers sur ces sujets depuis 2011, mes spécialités étant le sabre d’officier français et suisse, l’escrime à la baïonnette, le combat à cheval (j’anime aussi régulièrement les sessions équestres de De Taille et d’Estoc) et le combat de bord selon les sources françaises et britanniques.
Mathieu Cottereau
France
Biographie
Atelier
« Comment se défendre dans l’eau ? »
Les pièces et techniques présentées sont issues du manuel « Règlement d’entrainement physique des équipages » émis par la Marine Nationale en 1921. Les éléments présentés reprennent directement un savoir et une pratique déjà connus depuis au moins la fin du XIXème. Ces techniques sont issues de la transmission orale entre sauveteurs, et ont évoluée jusqu’à aujourd’hui. Elles sont toujours transmises oralement entre sauveteurs. Ce manuel représente ainsi l’une des rares traces écrites de ces méthodes de « sauvetage ».
Les objectifs de l’atelier sont :
-Montrer les bases de l’affrontement aquatique entre sauveteur et noyé paniqué ;
-Assimiler les techniques présentées dans le manuel de l’entrainement physique des équipages de la Marine Française.
Déroulement : Dans un bassin, un échauffement rapide dans l’eau avec l’ensemble des participants, pour que la nage soit facilitée.
Le contexte d’application des techniques est présenté, ces différentes techniques sont ensuite montrées et appliquées par les participants, de manière sérieuse et raisonnée.
Une fois ces principes maitrisés, ils sont mis en application dans des exercices ludiques ou les participants incarneront tour à tour marin-sauveteur et victime de naufrage qui panique.
Nombre de participants : 20 personnes maximum (préinscriptions à l’accueil)
Niveau : Les participants doivent impérativement savoir nager correctement, de manière autonome, et ne doivent pas avoir peur de mettre la tête sous l’eau ! L’atelier se déroule dans une piscine moderne avec un minimum de 2 mètres de fond.
Equipement : Les participants doivent porter une tenue adaptée (maillots autorisés en piscine et bonnet de bain).
Source(s) : « Règlement d’entrainement physique des équipages » émis par la Marine Nationale en 1921

Haut de page

 
Karin VERELST
HSK De Vagant
Belgian HEMA Federation SBSN
Belgique
Biographie
Karin Verelst pratique les AMHE depuis une décennie, et les arts martiaux depuis 20 ans. Elle s’est entrainée au sein du groupe belge réputé SwArta, a co-fondé le groupe Via Bruxellensis à Bruxelles, et a lancé cette année HSK De Vagant, la guilde d’escrime historique de la Vrije Universiteit Brussel. De plus, elle a co-fondé et assuré la fonction de présidente fondatrice de la fédération Belge d’AMHE, la SBSN. Dans sa pratique, Karin se concentre principalement sur l’épée longue, la lutte (ringen) et la dague (Liechtenauer and Fiore), bien qu’elle élargisse ses centre d’intérêt à la rapière (Destreza) et au Messer ces dernières années. Elle porte également un intérêt particulier au Jogo do Pau et à la Glima. Dans ses ateliers, elle se focalise sur le combat à mains nues et la self défense. Les derniers années, elle a développé un atelier bien reçu sur les problèmes spécifiques de nature corporelle rencontrés par les femmes qui débutent dans les AMHE (« Working with the Female Body in HEMA »). Ses expériences en Arts martiaux hors AMHE incluent la Boxe Olympique, le Tai Jutsu et le Shaolin Kung Fu. Pour cette dernière discipline, elle a suivi en 2015 un stage intensif validé par un examen public en Chine. De plus, elle a acquis le premier niveau de qualification professionnelle de la British Academy of Dramatic Combat (BADC) en 2016. Pour terminer, Karin est également une chercheuse active dans le domaine des AMHE. Elle a publié (en collaboration avec Daniel Jaquet et Timothy Dawson) un travail de référence sur les sources, Late Medieval and Early Modern Fight Books — Tradition and Transmission of Martial Arts in Europe, paru chez Brill, en 2016. Elle rédige actuellement plusieurs articles, et nourrit l’ambition de publier dans les années qui viennent une édition commentée de “Archetype L”, l’original supposé du Zetel attribué à Liechtenauer.
Atelier
Travailler les projections et mises au sol basiques dans rinngen ou abrazare en utilisant les trois triangles stables du corps humain
La concision des enseignements transmis par les plus anciens manuels européens peuvent poser problème aux néophytes en survolant les notions fondamentales essentielles que sont les déplacement et la position du corps. Ceci pourrait laisser penser que ces manuels ne sont qu’un inventaire de pièces plus ou moins efficaces sans fondements solides, alors que les techniques présentées traduisent une compréhension fine de la biomécanique et des axes de rotation du corps, aussi bien dans leur conception que dans leur exécution. Cet atelier se penchera sur les principales projections et mises au sol issues du Ringen et de l’Abrazzare, et à leur contre. Nous étudierons à travers des exemples pratiques l’existence de 3 plans transversales stables suivant l’axe longitudinal du corps, et la manière dont chaque technique consiste à rompre la symétrie (structure) d’au moins un de ces triangles pour déplacer la ligne centrale de l’adversaire et d’exploiter le déséquilibre ainsi créé. Nous montrerons également par l’exemple que ces mêmes principes peuvent être utilisés pour les entrées en lutte à l’épée longue (ce qui serait le sujet d’un autre atelier).
Expérience : Cet atelier est ouvert aux pratiquants de tout niveau
Equipement : Matériel conseillé : vêtements de sport, coquille, plastron souple (optionnel), masque, épée.
Source(s) : Techniques issues de Wallerstein, Talhoffer, Auerswald, Fiore

Haut de page

 
Marc-Olivier BLATTIN
De Taille & d’Estoc
FFAMHE
France
Biographie
Marc-Olivier a débuté les AMHE en 2011 avec l’association la Confrérie de la Corneille à Rennes. Il y a découvert les bases des AMHE, notamment à l’épée longue et l’épée bocle, puis à rapidement commencer à travailler sur les sources du XVIIe siècle. Par la suite, il est passé par de nombreuse associations de l’ouest de la France, dans lesquels il anime des ateliers sur la rapière du début XVIIème siècle. Pendant plusieurs années il a travaillé sur le traité de Girard Thibault d’Anvers, l’Académie de l’épée, avant d’aborder l’escrime d’origine espagnol. En dehors de la rapière, il a également travaillé sur d’autre source : faucille, bâton et arme d’hast. Avant les AMHE, il a pratiqué de l’escrime de spectacle pendant une quinzaine d’années.
Atelier
Escrime à l’Epée Rodela dans la péninsule ibérique
L’atelier portera sur les bases de la rodela, notamment à partir des 10 premiers chapitres extraient du manuscrit écrit par Domingo Luis Godinho.
Expérience : Cet atelier est ouvert aux pratiquants de tout niveau
Equipement : Epée de côté (ou 1 épée mains) et rodela/targe/rondhache, masque et gants.
Source(s) : Manuscrit portugais PBA 58, de Domingo Luis Godinho, 1599. Source secondaire : Tratado das liçoens da espada preta, Thomas Luiz, 1685

Haut de page

 
Maxime CHOUINARD
Canada
Biographie
Maxime Chouinard pratique les arts martiaux depuis près de 20 ans avec une expérience dans le karaté Kyokushin, le jiu jitsu brésilien, la canne de combat, l’escrime olympique, le shinkendo et le Hyoho Niten Ichi Ryu. Il est actif dans le domaine de la recherche sur les AMHE depuis 2002 avec un intérêt particulier pour les arts martiaux du XIXe siècle. Maxime pratique maintenant la canne, le bâton, le sabre français, la broadsword écossaise, le couteau bowie, le bâton irlandais et le pugilat et a enseigné dans plusieurs événements d’AHME.
Maxime a étudié l’archéologie à l’université Laval avant de compléter une maîtrise en patrimoine culturel à l’université Deakin. Le sujet de son mémoire portait sur les arts martiaux en tant que patrimoine culturel. Il a depuis travaillé comme conservateur pour le Morrin Centre, le Musée de la santé et est maintenant superviseur des collections historiques pour Parcs Canada.
En 2007, Maxime a voyagé en Irlande en partie pour apprendre le bâton irlandais. Il a réussi à apprendre un style traditionnel du comté d’Antrim et reçu la permission d’enseigner l’art ce qu’il fait depuis 2010. Il enseigne maintenant à Ottawa au Canada et est instructeur chef pour l’Antrim Bata.
Atelier
Introduction à l’Antrim Bata, un style de combat au bâton de l’Irlande du Nord
Le bataireacht, ou comme il est communément appelé le bâton irlandais, fut un art martial extrêmement populaire dans l’Irlande du XIXe siècle. Les bâtonnistes irlandais furent à l’époque reconnus comme des experts dans leur domaine. Étant fortement lié aux combats de factions, l’art périclita lentement avec cette pratique, mais quelques styles survécurent. Parmi eux, l’Antrim Bata, un art pratiqué par la famille Ramsey d’Irlande du Nord depuis au moins le milieu du XIXe siècle bien que certains éléments techniques le lie à l’escrime du XVIIIe et possiblement plus loin encore.
Dans cet atelier, nous explorerons certains particularités de l’Antrim Bata et comment une tradition orale peut être examinée à travers le filtre des arts martiaux historiques. Nous examinerons les gardes, le jeu de jambe, les mécaniques des différentes frappes ainsi que des exercices de combat de groupe.
Expérience : Cet atelier est ouvert aux pratiquants de tout niveau
Equipement : Un bâton irlandais.
Source(s) : Transmissions orales d’Antrim Bata

Haut de page

 
Thomas RIVIERE
Chapitre des Armes
FFAMHE
France
Biographie
J’ai commencé les AMHE au REGHT en 2013, et suis maintenant instructeur d’épée longue allemande, de dussack et de bâton au Chapitre des Armes. Mon principal intérêt concerne l’escrime de la tradition de Liechtenauer, avec une préférence pour l’escrime du XVIe siècle et le combat à cheval. Depuis quelques années, je mets à disposition de la communauté francophone traductions et travaux de synthèse, notamment sur Paulus Hector Mair et le combat à cheval en armure.
Atelier
La hallebarde de Paulus Hector Mair
La hallebarde est une arme emblématique du 16e siècle. On la voit sur les champs de bataille, associée aux lansquenets et dans les villes où elle équipe les sergents chargés du maintien de l’ordre. C’est également une arme de jeu, pratiquée dans les salles d’armes, par les bourgeois des villes du Saint l’Empire.
Paulus Hector Mair est un haut fonctionnaire de la ville d’Augsbourg du milieu du 16e siècle. C’est un passionné d’escrime qui a fait réaliser un immense ouvrage dédié à cette thématique. Il y traite du combat avec une multitude d’armes dont la hallebarde.
Dans cet atelier nous étudierons les bases de cette arme selon le De Arte Athletica. Le but est de comprendre les actions simples à la hallebarde pour être capable de les mettre en pratique en jeu libre.
Expérience : Pas de niveau requis, mais une expérience en épée longue allemande ou au bâton est idéal.
Equipement : Une hallebarde (sauf acier). Pour remplacer la hallebarde, une hache d’arme peut-être utilisée (il faut pouvoir crocheter avec l’avant et l’arrière de la lame, la taille idéale de l’arme est entre 2m et 2m50). Protections requises : masque, gants rigides, coquille. Veste optionnelle.
Source(s) : De Arte Athletica de Paulus Hector Mair

Haut de page

 
Aleix Basullas VENDRELL
AEAS, AEACC
Espagne
Biographie
J’ai débuté les AMHE vers 2008, en aidant à fonder ma première association AEAS, dans lequel nous étudions l’épée longue de Liechtenauer à l’origine et la Destreza à la rapière. En 2013 je suis devenu l’instructeur principal de l’association, et en 2014 la deuxième association fut fondée : AEACC. C’est à cette période que j’ai commencé à étudier la Destreza de Rada, pour m’y intéresser principalement depuis.
Atelier
Jeu de jambe offensif de la Destreza
Entrer et attaquer sans s’exposer peut s’avérer difficile, les combats s’arrêtant souvent après le premier coup porté, on a tendance à ne pas mentionner l’enchainement adéquat. Cet atelier à pour but de montrer comment porter un coup puis se remettre en sécurité en se basant sur trois types de jeux de jambes de la Destreza.
Niveau : notions de bases de rapière requises
Equiepement : Masque d’escrime, rapière ou épée recommandée
Source(s) : « Nobleza de la Espada » de Francisco Lorenz de Rada

Haut de page

 
Aleix Basullas VENDRELL
AEAS, AEACC
Espagne
Biographie
J’ai débuté les AMHE vers 2008, en aidant à fonder ma première association AEAS, dans lequel nous étudions l’épée longue de Liechtenauer à l’origine et la Destreza à la rapière. En 2013 je suis devenu l’instructeur principal de l’association, et en 2014 la deuxième association fut fondée : AEACC. C’est à cette période que j’ai commencé à étudier la Destreza de Rada, pour m’y intéresser principalement depuis.
Atelier
Actions de liage avancées de la Destreza
Un combat peut rapidement conduire à une impasse si les deux opposants tentent de contrôler le liage. Cet atelier présentera des moyens de sortir de cette situation en manipulant le liage pour crée des opportunités d’attaque, que ce soit en restant lié ou en déliant, et savoir quand les saisir.
Niveau : Les notions de sentiment du fer et de liage doivent être maîtrisées (pas nécessairement à la Destreza).
Equipement : Masque d’escrime, rapière ou épée, veste et protection d’avant-bras pour le bras directeur recommandés
Source(s) : « Nobleza de la Espada » de Francisco Lorenz de Rada

Haut de page

 
Vivien POINSEL
La Meute de Nuada, De Taille et d’Estoc, D.W.A.R.F
FFAMHE/D.W.A.R.F
France
Biographie
J’ai débuté les AMHE à Dijon au sein de De Taille et d’Estoc en 2010 (mini-nain).
Instructeurs à plusieurs stages : Dijon 2011, 2014 et 2017, Fightcamp 2013 et 2015, Arles 2014, Pont-de-Buis 2014 et 2016, Dinan 2013 et 2014, Nantes 2014 et 2016, IDF 2015 et 2018, Noble science 2016, Noble science France 2019.
Fondateurs de l’association La Meute de Nuada à Blain en 2017. Créateur et organisateur du tournoi de lutte des DWARFS à Nantes en 2014 et 2016, Blain 2018 et 2019 Dijon 2017.
J’étudie les luttes de : Fiore, Ott, Wallerstein, Petter, Auerswald, Talhoffer, Birman, mais je me suis spécialisé en lutte française du XIXe siècle depuis 2011.
Atelier
la Lutte Française du 19/20 ème siècle
Cet atelier présente la Lutte Française du 19/20eme siècle (discipline qui n’est autre que l’ancêtre de la lutte greco-romaine). Cet atelier est une compilation des ouvrages de Léon Ville.
Léon Ville, était un lutteur qui a appris la « Lutte à la main » (ancien nom de la lutte française), démocratisée par Jean Exbroyat au millieu du XIXe siècle, au contact des grand Lutteur de l’époque. Il nous laisse 5 ouvrages à ma connaissance que je vous ai compilé :
Pour le francophone : https://drive.google.com/file/d/1qL8Upl6hSypCw54iA9re1on382hJzCOf/view
Pour les anglophones : https://drive.google.com/file/d/1B-akte80tUjWoBcosGAuP4budyEKJITe/view
Ouvrage qu’il à enseignés dans différentes salles Parisiennes à l’époque. Cet atelier est à la portée de tous, débutants comme expérimentés (mais demande une condition physique correcte). Les participants retrouveront des pièces et des postures ayant des similitudes avec différentes luttes de différentes traditions. Ce sont les techniques issues de ce traité qui seront valorisées lors du tournoi. Cette atelier à pour but de vous aidez à assimilé les technique et de mieux les utilisé en combat.
Niveau : Pour tous
Equipement : Fortement recommandés pour l’atelier, mais obligatoire pour le tournoi: coquille, protège dents, vétement pas trop ample et chaussure de lutte.
Source(s) : la-lutte-francaise-arrangee-pour-exercices-d’ensemble, La Lutte française arrangée pour exercices d’ensemble (autre édition), La_Lutte_et_les_lutteurs, La lutte Française, Lutteurs_et_gladiateurs

Haut de page

 
Anouk POST
HSSV Ludolph van Ceulen H.E.M.A.
fédération hollandaise AMHE
Pays-Bas
Biographie
Anouk Post a commencé les AMHE en 2012 à l’épée longue puis finalement est passée au sabre militaire. Elle est une des instructeurs au club HSSV Ludolph van Ceulen H.E.M.A. a Leiden, ancienne membre du conseil d’administration de la fédération hollandaise AMHE. Elle a enseigné à de nombreux événements internationaux comme l’HEMAC Dijon, ILHG, SWOOSH, Swiss Blades, By the Sword, International Sabre Symposium et Kings of the North
Martin DE JONG
HSSV Ludolph van Ceulen H.E.M.A.
fédération hollandaise AMHE
Pays-Bas
Biographie
Martin découvre les AMHE en 2015 après avoir été un joueur passionné de football et avoir pratiqué la boxe et plusieurs autres arts martiaux pendant quelques années. Comme beaucoup, il a débuté avec l’épée longue, en rejoignant d’abord un club concentré sur les AMHE comme sport et après il a rejoint groupe de spectacle basé sur les AMHE un an plus tard. Comme cascadeur de bataille, Martin a participé à plusieurs spectacles maintenant. Bientôt cependant son attention a été attirée sur les styles d’armes à une main, et après avoir examiné le manuscrit I.33 et l’épée bolognaise et bocle, sabre a été ajouté à son répertoire. Martin est instructeur à l‘HSSV Ludolph van Ceulen, où il étudie et enseigne l’escrime militaire.
Peter FRANK
Die Freifechter
Allemagne
Biographie
Peter est pratiquant d’escrime historique depuis 2009 et est instructeur à Die Freifechter à Cologne depuis 2011. Il s’est surtout concentré sur l’escrime militaire britannique, mais il est aussi intéressé par l’escrime du Langes Messer, rapière, Klewang et l’escrime à la baïonnette avec carabine et fusil. En 2016 il publie une transcription de l’édition de 1804 de the Art of Defence by C. Roworth. Il a enseigné à de divers évènements comme ILHG, Kings of the North, the International Sabre Symposium, SWOOSH, Winterkamp et plusieurs autres
Atelier
Bases de l’escrime militaire hollandaise avec Klewang et carabine
Dans notre cours nous voulons initier les participants aux bases de l’escrime militaire hollandaise avec Klewang et carabine comme décrit dans les sources du KNIL, le Royal Netherlands East Indies Army. Nous allons construire les choses à partir de la base, de sorte qu’aucune connaissance préalable de l’escrime militaire, que ce soit avec le sabre ou la baïonnette, n’est requise, commençant par la démarche et klewang seul, puis bouger avec klewang et carabine ensemble (confrontant deux sources KNIL très différentes ) et se terminant finalement sur l’escrime avec la carabine et baïonnette. Le contexte est important pour comprendre pourquoi les sources recommandent les techniques qu’elles présentent, nous allons aussi couvrir les bases de leur histoire.
Les participants devront apporter masque, gorgerin et coquille ainsi que de bon gants.
La partie de la leçon sur la baïonnette sera concentrée sur les estocs, une protection de poitrine est recommandée, mais pas à proprement parler requise.
Le nombre de simulateurs de Klewang est limité, il serait bien d’apporter un court sabre à une main ( hanger ou cutlass), si possible. Les simulateurs de baïonnette seront fournis.
Niveau : Beginner
Equipement : Les participants devront apporter masque, gorgerin et coquille ainsi que de bon gants. La partie de la leçon sur la baïonnette sera concentrée sur les estocs, une protection de poitrine est recommandée, mais pas à proprement parler requise. Le nombre de simulateurs de Klewang est limité, il serait bien d’apporter un court sabre à une main (hanger ou cutlass), si possible. Les simulateurs de baïonnette seront fournis.
Source(s) : KNIL, le Royal Netherlands East Indies Army

Haut de page

 
Georg S. Samatovic
Art (HEMA) School in Republic of Serbia/ Belgrade – the “HEMAS”
HEMAS
République de Serbie
Biographie
GGeorg S. Samatovic est un historien, guide de musée, forgeron d’épées, spécialiste d’histoire militaire, des armes et équipements historiques. Il est chercheur/ pratiquant/ instructeur d’AMHE et fondateur de la première école d’AMHE en République de Serbie/ Belgrade – le “HEMAS” en 2010,
Il est celui qui vient de sous la colline et marche invisible!
Il est celui qui découvre les indices, le coupeur de toile, l’insecte cinglant et il a été choisi comme numéro porte-bonheur.
Il est l’ami des ours et l’invité des aigles! Il est le vainqueur de l’anneau, le porte-bonheur et le chevaucheur de baril.
https://www.facebook.com/istorijskomacevanje.org/
http://www.istorijskomacevanje.com/
Atelier
« Tout à propos de Zwei Hengen »
L’atelier « Tout à propos de Zwei Hengen » couvrira TOUS les aspects théoriques et pratiques ainsi que les applications de « Zwei Hengen », l’un des principes et techniques les plus importants de la tradition de Meister Johanes Leichtenauer et de l’école germanique de l’escrime en général. Nous allons couvrir toutes les variantes des techniques et des principes du “Zwei Hengen” ( plus ou moins, en fonction du temps et du planning) en accord du s.c. codex Dobringer (Ms.3227a) et Sigmund Ringeks treatise (MS Dresden C487) et plus encore…
– Cet atelier est une reconstruction de type historique et est relativement complexe.
– S’il vous plaît, notez ce qui suit! Pendant l’atelier, aucun exercice d’échauffement ne sera fait et tous les participants sont obligés de s’échauffer eux-mêmes avant le début de l’atelier, s’il vous plaît!
Niveau : Notre atelier est principalement destiné aux étudiants avancés et aux instructeurs, mais les débutants sont également les bienvenus
Equipement : Longsword/federschwert, masque, veste, plastron, gants en cuir souple
Source(s) :s.c. codex Dobringer (Ms.3227a), Sigmund Ringeks treatise (MS Dresden C487)

Haut de page

 
Colin RICHARDS
Arts of Mars Academy
HEMAC
Allemagne
Biographie
Britannique vivant en Allemagne, Colin Richards dirige une école d’AMHE avec plus de 40 étudiants. Il a 38 ans d’expérience dans l’enseignement et la pratique des arts martiaux. Colin a mené des recherches originales sur de nombreux traités comme celui de Fiore, de Ringeck, le I.33 ou l’utilisation des armes Vikings. Ses recherches actuelles se portent sur le mouvement dans les premiers traités.
Atelier
Le Zufechten de Liechtenauer
Cet atelier ne sera ouvert qu’aux étudiants « avancés » et qui:
-savent utiliser les pas en diagonale (complet et demi-pas),
-savent utiliser les combinaisons (complet et demi-pas),
-connaissent le Zucken, le Durchwechsel, l’Abnahmen,
-connaissent le comportement des cinq coups de maître (en défense et en attaque),
-ont des notions sur le décalage vers la gauche et la droite.
Niveau : Avancé
Matériel requis : Un masque, des gants et un gorgerin et un minimum. Plus d’équipement peut être utile.
Source(s) : Liechtenauer

Haut de page

Stefan DIEKE
Alte Kampfkunst
N/A
Allemagne
Biographie
Stefan est un pionnier de la pratique des AMHE en Allemagne et est instructeur professionnel. Il dirige « Alte Kampfkunst », une école d’AMHE à plein temps située à Wuppertal, en Allemagne. Il y enseigne le sabre, l’épée longue, le bartitsu et la canne de combat régulièrement, et propose des séminaires sur ces armes ainsi que d’autres, notamment rapière, dague et bâton.
Il a proposé des ateliers dans plusieurs événements prestigieux partout dans le monde, comme WMAW, ISMAC, SWASH, Dreynevent, The Australian Historical Swordplay Conference, the Paddy Crean Workshop, Dijon…
Ayant été membre de plusieurs organisations d’AMHE, sa devise est finalement : « Pas de politique, que des épéistes ».
Atelier
Exploration des niveaux tactiques définis dans le I.33 pour répondre à la 4ème ward avec un Halbschild
Le manuscrit I.33 fait état que le « Halbschild » peut être utilisé pour attaquer un adversaire qui est en 4ème ward. Mais aucune autre information n’est précisée. Dans cet atelier, nous allons suivre les principes du système I.33, appliquer les techniques les plus connues et explorer les niveaux tactiques fournis par la source pour définir une hypothèse construite de comment remplir ce manque.
Niveau : Débutant
Matériel requis : Epée, bocle, masque, gants sont un minimum
Source(s) : I.33, vidéo associée

Haut de page

Julien VUAGNIAUX
France
Biographie
Une longue pratique des AMHE, plus de 6 ans de pratique en armure. J’apprécie de pouvoir utiliser mon armure Suisse…. J’aime expérimenter les techniques en acceptant tous les sparrings qu’on me propose….
Atelier
Harnish Ringen, le lien entre les entrées et le unterhalten
Atelier d’expérimentations sur les entrées en lutte en armure, soit après la perte de l’arme principale, ou volontairement sans arme. Essayer de faire des mises au sol propres, soit aidé de la dague, soit a « mains nues », Il y a peu de pièces , mais on en trouve chez Fiore, et dans d’autres traités. Trouver comment faire se rejoindre la pratique instinctive de la lutte en armure avec les traités et réussir a mieux comprendre nos chutes involontaires.
Faire des liens entre les différentes techniques de luttes « civiles » avec la pratique en Harnisch.
Niveau : Intermédiaire
Matériel requis : Armure complète ou approchant, masque d’escrime, si vraiment, protections AMHE lourdes
Source(s) :

Haut de page

Pour entrer en contact avec nous, vous pouvez nous envoyer un email à cette adresse : hemacdijon.inscription@gmail.com